Portail-sous-Salève

C’est l’histoire d’un nain à la force surhumaine, qui était en tournée avec son cirque dans les années 60.

Il avait un numéro impressionnant dont on parlait dans toute la Suisse à l’époque. Il se faisait enfermer dans une cage solide, puis on y introduisait des tigres (soi-disant) affamés. Il n’avait que quelques secondes pour saisir les barreaux et les écarter devant les yeux ébahis des spectateurs pour s’échapper avant que les félins ne se jettent sur lui.

Il était une star, mais pourtant malheureux. La très autoritaire dresseuse de tigres avec qui il partageait son numéro lui donnait avant chaque représentation des coups de fouet pour qu’il cire ses grandes bottes en cuir (elle portait auparavant des escarpins à paillettes, mais avait dû changer son costume après s’être fait arracher un bout de mollet par un de ses tigres).

A peine le cirque installé sur la plaine de Plainpalais, il avait fui, voyant la proximité de la frontière française comme une opportunité à saisir. Il avait couru en direction du Salève, car on lui avait bien indiqué que la France se trouvait dans cette direction. Le lourd portail qu’il trouva sur son chemin fut pour lui l’occasion de pratiquer une dernière fois son art de dompteur de barreaux.

Il se cacha quelques temps dans la grotte d’Orjobet, se nourrissant de petits animaux dont il tordait le cou avec délicatesse avant de les dévorer crus (quand il était au Cirque, il volait parfois les viande crue des tigres, mais n’avait jamais été confondu, et sa perversité alimentaire était restée un secret).

Cette vie recluse lui convenait donc… Jusqu’au jour où il croisa une intrépide randonneuse sur le chemin qu’on appelle aujourd’hui le sentier d’Orjobet. On ne sait ce qu’il est devenu ensuite, mais on raconte qu’ils ouvrirent ensemble une petite quincaillerie/boucherie à Monnetier. Etait-ce pour pouvoir continuer discrètement à manier la ferraille et manger du tartare ? L’histoire ne le dit pas.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s